(+33).02.33.42.03.22 ou (+33).06.47.51.02.69

Théodore Roosevelt Junior

A 57 ans, en mauvaise santé, il demande son incorporation dans les troupes de l’opération Overlord

Theodore roosevelt junior Le général Théodore Roosevelt Junior, brigadier général de la quatrième division d’infanterie qui décéda à Méautis le 13 juillet 1944 était le fils aîné de Théodore Roosevelt, ancien président des États-Unis. Né le 13 septembre 1887, il fit la campagne  d’Afrique qui le rendit apprécié de ses hommes dont il partageait le quotidien bien que sa hiérarchie jugea cela dangereux pour l’armée. Il fut envoyé en Angleterre préparer l’opération Overlord aux côtés du général Barton de la quatrième division d’infanterie américaine. Toutefois il ne supporta pas longtemps cette vie sans aventure et décida de demander son incorporation avec les hommes qui devaient débarquer sur les plages normandes le 06 juin 1944. Il adressa une requête au général Barton qui ne voulait pas le laisser débarquer avec ses hommes en raison des problèmes de santé qu’il avait, de son âge et surtout de son rang. Ainsi il écrivait :

 

« les hommes qui ont prit l’habitude de me voir à leur coté  tout au long de leur entraînement sont en droit d’attendre qu’il en soit de même lors de cette opération…Je pense que je peux contribuer à ces objectifs en accompagnant la première vague d’assaut. En outre je connais personnellement les deux officiers et hommes de ces unités et je pense qu’il serait bon qu’ils me sentent avec eux »

 

Theodore Roosevelt en 44

Theodore Roosevelt à Méautis en 1944

Le général Barton approuva sa requête mais en rechignant. Atteint d’arthrite et aidé d’une canne pour marcher Théodore Roosevelt débarqua le matin du 06 juin 1944 sur la page d’Uta Beach à Sainte-Marie-du-Mont. Sa barge et celle de ses camarades dérivèrent fortement de leur objectif mais gardant son sans- froid et son calme il décida de débarquer où ils arrivèrent en déclarant à ses hommes

« Nous commençons la guerre ici ! »

Il réussit à faire la jonction avec les parachutistes américains de la 101e Airborne qui avaient sauté dans la nuit du 05 au 06 juin 1944.

Theodore Roosevelt Junior

 

Victime d’une crise cardiaque au retour d’un assaut

Théodore Roosevelt arriva à Méautis après le 15 juin 1944 et fut aperçu à Donville à la fin de la bataille. Le 13 juillet 1944 alors que les Allemands tentaient une nouvelle offensive pour reprendre Méautis il fut victime d’une crise cardiaque en revenant d’un assaut avec ses hommes. Il s’écroula au fond à gauche d’un  petit champ de pommiers, attenant au presbytère. Il fut transporté à l’école de Méautis mais ses hommes ne réussirent pas à le sauver. Inhumé provisoirement avec tous les soldats américains à Sainte-Mère-Eglise, son corps a été ensuite déplacé dans le cimetière de Colleville-sur-mer dans le Calvados. Il y repose avec son jeune frère Quentin Roosevelt, abattu par deux chasseurs allemands le 14 juillet 1918 et qui avait été inhumé au départ à Chamery.

Théodore Roosevelt junior fut honoré à titre posthume de la Médal of Honor, la plus haute distinction militaire américaine.  Un monument dédié à sa mémoire et à son courage a été érigé dans le cimetière de l’église de Méautis.

Stele memoire theodore roosevelt meautis

Au Général T. Roosevelt citoyen d’honneur de Méautis. Mort au combat sur cette commune le 13 juillet 1944. La population reconnaissante

 

Le 02 décembre 1948 la veuve du général Théodore Roosevelt vint à Méautis rencontrer l’abbé Lecointe. Elle était accompagnée d’un général américain et circulait dans une voiture de luxe. Elle demanda à être conduite dans le champ où était décédé son époux en 1944. Des indications précises lui avaient été fournies par le Général Barton qui avait lui même séjourné à Méautis et qui avait rencontré l’abbé Lecointe.

 

→ Page suivante : Les témoignages des civils

 
Share This