(+33).02.33.42.03.22 ou (+33).06.47.51.02.69

L’abbé Lecointe

Extraits du journal de l’abbé Ernest Lecointe, curé de Méautis en 1944

abbe Ernest LecointeL’abbé Ernest Lecointe (1888-1963) était une personnalité respectée de tous à Méautis lorsque la guerre éclata en 1939. Passionné de culture, d’inventions et dévoué à son culte il tenait un journal quotidien qu’il ne cessa de remplir jusqu’à sa mort. Il ne ménagea jamais ses efforts pour aider ceux qui en avaient besoin allant jusqu’à risquer sa vie. Voici quelques extraits de ses notes concernant la bataille de Donville :

 

 

08 juin : le jeudi soir j’apprends qu’il y a eu des malheurs. Je suis allé dans l’après midi vers Donville. On avait pillé dans les maisons Legardinier, vaches etc…On a pris le cheval de Monsieur Minerbe. Pendant la nuit vers 22 heures fusillade, mitraillage, grenades puis de grandes lueurs. Les bâtiments chez Monsieur Duval étaient en flammes

09 juin : incursions allemandes en recherche de parachutistes

11 juin : dans la nuit de samedi à dimanche, très nombreux coups de canons, aviation incessante. Vers 1h30 canonnade, sifflements et éclatements  d’obus près du presbytère. Cinq sont tombés dans la pièce de Madame Perotte. Office sans cloches, peu de monde, chapelet à 14h30. Deux pièces allemandes tirent dans des clos près de Montmireil. On dit que la famille Letenneur a du quitter les lieux.

13 juin : mardi, grande bataille à Donville !

14 juin : mercredi, j’apprends le matin qu’il y a plusieurs morts à Méautis*

* La liste avec les détails est donnée dans son journal

15 juin : jeudi, toujours des obus, des avions, des bombes…Pas de messe. Les Américains sont dans la bourgade et fouillent tous les clos pour dénicher les isolés et purger le quartier.

16 juin : vendredi je retourne au presbytère, rien de parti, ni même remué, bien que les Américains soient dans la cour. Je prépare  l’inhumation des victimes.

17 juin : samedi inhumation de 9 victimes civiles au cimetière de Donville

L’abbé Lecointe qui s’était réfugié avec d’autres personnes à la ferme d’Artilly à Donville puis à la Mare des Pierres à Méautis servit de traducteur pour l’armée américaine. Il avait en effet séjourné en Angleterre quelques années auparavant.

L'abbé Lecointe traducteur pour l'armée américaine

L’abbé Lecointe traducteur pour l’armée américaine

 

Témoignage suivant : Monsieur et Madame Jules Lemelletier

 
Share This