(+33).02.33.42.03.22 ou (+33).06.47.51.02.69

Manoir de Donville : le bâti

Les murs en bauge

Le manoir de Donville est constitué en partie de murs en masse que les spécialistes appellent bauge. Il s’agit d’un mélange de terre argileuse, dépouillée de terre végétale, d’eau et d’un liant (paille, chaux, cailloux).

La terre était prélevée sur place par les ouvriers chargés de la construction. Elle était foulée aux pieds soit par des animaux soit par du personnel agricole. Le malaxage durait le temps qu’il fallait pour obtenir une élasticité idéale c’est-à-dire suffisamment souple sans être trop rigide.

Entre temps uneMur en masse batiment exploitation 17e siecle ossature en pierre faisant le tour de la maison à construire et était levée à environ un mètre du sol. Pour les bâtiments agricoles cette construction  faisait à peine 80 centimètres de hauteur par rapport au niveau du sol. L’explication réside dans le fait que la pierre était un matériaux rare et coûteux dans le marais.

Les diverses mesures effectuées à Donville ont permis de constater que les fondations en pierre mesuraient plus de 1 mètre de hauteur dans les parties antérieures au 18 siècle. Quant à l’épaisseur des murs elle peut atteindre 1,10 m à certains endroits.

 

La construction

Une fois la terre malaxée, elle était charriée à la fourche ou à la pelle sur les murs qui se montaient ainsi par couches successives. La bauge était tassée avec des bâtons puis découpée à la pelle pour obtenir des murs à peu près droits. La hauteur des murs montés dépendait de l’adresse du maître d’œuvre, du nombre d’ouvriers et surtout des conditions climatiques. Car il fallait que les couches antérieures sèchent un minimum pour pourvoir assurer la montée des couches postérieures. Il fallait quelques fois plusieurs années pour monter une habitation de 10 mètres de hauteur. Il est possible de distinguer sur la façade nord du manoir de Donville les différentes couches qui ont été levées. Bien sur il était également possible de lever des couches supplémentaires pour agrandir l’habitation…

Pour ce qui est de l’intérieur de l’habitation les murs étaient également levés de la même façon : les murs porteurs possédaient les facade sud vestiges d'une ancienne tour 1779mêmes fondations en pierre. Une priorité était donnée à la construction des cheminées et à ses conduits ainsi qu’aux angles de la maison. Les poutres puis les rouis étaient montés au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Des quenouilles en châtaigniers ou des planches en bois disposées entre les rouis servaient à retenir la terre qui était posée sur les poutres de façon à constituer des planchers. Les intérieurs des rouis recevaient un enduit en chaux ou plâtre. Les planchers de Donville mesurent à certains endroits environ 70 centimètres d’épaisseur assurant une parfaite isolation thermique et phonique.

Les murs en bauge pouvaient être recouverts d’un enduit : plâtre, chaux, boiseries… Les sols quant à eux pouvaient rester en terre ou au contraire être recouverts de dallages en pierre locale ou en terre cuite.

L’habitation recevait ensuite sa charpente laquelle était montée par morceaux au sol. Les différentes pièces de bois étaient codées puis remontées pour être posées.

 

Entree facade sud epoque louis XV 1779

Les bois de charpente les plus courants sur Carentan sont ceux présents dans le marais : orme, chêne. Enfin la toiture était recouvert de chaume, matériaux isolant et peu coûteux.

La décoration était ensuite réalisée en fonction des moyens et des modes.

 

Les pierres

Trou de boulin facade sud 1779Le manoir de Donville est constitué  sur ses façades d’importantes parties en pierre de forme triangulaire. Il souligne sans doute des moyens financiers plus élevés que la moyenne pour faire venir de la pierre.  A noter qu’une ancienne tour en pierre sur la façade sud a été découpée dans le sens de l’épaisseur au moment de l’agrandissement du corps de logis en 1778.

Trois types de pierre sont dominantes au manoir de Donville : la pierre de Valognes, la pierre de Picauville et la pierre de Caen. L’étude des archives nous a permis de constater que ces pierres étaient transportées en gabarres à travers le marais ou par charrettes lors de la modernisation du manoir en 1778

 

 

Si vous aimez les pierres, l’architecture, l’histoire de la Normandie, inscrivez-vous à une visite guidée du Manoir de Donville organisée par le propriétaire.

 

→ Page suivante : La restauration du Manoir de Donville

 
Share This